top of page

Les hérons ouvrent leur bec : « l’arbre, on s’en tape, filez-nous la thune »

Le financement de l’arbre aux hérons casse l’ambiance des conseils municipaux.


Budget explosé, opposition remontée, rien ne va plus dans le jardin extraordinaire… Principaux concernés, les hérons, ont décidé d’ouvrir leur bec. Leur avocat, Maître Tapon, nous déclare :


– Les hérons étaient enthousiastes à l’idée de participer à la vie culturelle nantaise. Mais, voyant le b… que f… le projet, ils font une proposition de sortie de crise: «filez-nous la moitié de la thune, on se débrouille».


Le budget prévisionnel de l’arbre aux hérons dépasse les 50 millions d’euros. Soit 25 millions pour les dix oiseaux qui devaient occuper l’arbre : 2,5 millions par volatile.


De quoi dénicher un appartement avec moulures et escalier monumental dans l’hyper-centre ou un nid douillet avec parc et piscine dans la première couronne.


LA solution que tout le monde attendait ?

La balle est dans le camp de la mairie.


bottom of page