top of page

À la place du charbon, la centrale EDF de Cordemais pourrait brûler des cadavres dés 2026

La centrale EDF de Cordemais fonctionnera au charbon jusqu’en 2026. Et après ? Après, il faudra un nouveau combustible, non polluant et à fort pouvoir calorifique. La ministre de la transition écologique a lancé un appel à manifestation d'intérêt. Les crématoriums de France ont répondu présents :


La mode est à l’écologie. De nombreuses personnes décédées choisissent déjà l’humusation (1), ce compostage humain qui crée en douze mois un terreau utile à la planète. Pour ceux qui préfèrent l’incinération, la solution est d’être brûlé dans une centrale thermique. A Cordemais, par exemple.


Selon les crématoriums de France, gràce à la Covid et au suicide des jeunes, il y aura bien assez de cadavres pour alimenter la centrale. D’autant qu’avec l’augmentation de l’obésité, les corps ont un pouvoir calorifique croissant. Les funérailles pourront être accompagnées de barbecues pour permettre aux défunts de régaler leurs proches une dernière fois.


(1) https://www.humusation.org/


Photo "Centrale thermique de Cordemais" by Les pieds dans le vide is marked with CC BY-NC-SA 2.0.

bottom of page