top of page

En 2023, on oublie les folles journées, place aux molles journées !


Un groupuscule homophobe nantais pense que le mot «folle» est synonyme de gay. Selon ses membres – et surtout pour les plus durs – utiliser le mot «folle» ne peut être qu'une référence à la communauté homosexuelle. En vérité, les seules queues visibles aux «folles» journées nantaises sont celles des pianos Steinway. Mais peu importe aux membres ce groupuscule, car leur campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux a porté ses fruits. Le responsable des folles journées s’est résigné :


– Suite aux intimidations répétées du collectif «Pas de folles à Nantes!», nous allons changer de nom. Fini les «folles» journées, place aux «molles journées ». Elles correspondent bien au coté tranquille de nos concerts, à son public composé essentiellement de personnes âgées. L'ambiance est plutôt "pépère". Aux entractes, on commande plus de camomilles que de vodkas. La musique de chambre, c’est pas du métal, les pogos sont rares. En plus, pour 2023, le thème sera la nuit. On bougera la nuit et on dormira le jour… Alors... Vive les molles journées !



Crédit photo: Paul Ealing 2011

bottom of page