top of page

La tour Bretagne s’enfonce inexorablement Dans 20 ans, ce sera le "trou Bretagne"

La montée des océans fragilise les sols sableux du pays nantais. Résultat : la Tour Bretagne s’enfonce d’un centimètre et demi par jour. Deux étage par an. À l’intérieur, il y a des tas de sociétés dont les salariés se plaignent.


Il n’a jamais été possible d’ouvrir les fenêtres pour des raisons de sécurité. On a appris à supporter l’haleine fétide du boss et les odeurs de transpiration du service informatique. Mais coté vue, avant, du septième étage, on avait un joli panorama sur les 50 otages. On voyait passer les tramways, les manifestants se faire matraquer, c’était sympa. Maintenant, il n’a que de la boue, et tout ce qu’on voit défiler, ce sont des vers de terre.


Selon divers témoignages, de nouveaux problèmes, plus graves, se posent. Notamment une augmentation de la chaleur et des infiltrations d’eau. Faudra-t-il un accident, des victimes, pour que les pouvoirs publics procèdent à une évacuation de ce qu’il faut bien appeler des caves insalubres ? Les salariés des étages engloutis le redoutent.



Crédit photo: Kamel15




bottom of page