top of page

Laurence Garnier, Valérie Oppelt, Julie Laernos… Toutes rêvent d’être la prochaine Madame Le Maire

LAURENCE GARNIER – Ras-le-bol! C’est toujours Johanna qui gagne! Je ne serai jamais la maire de Nantes.

VALÉRIE OPPELT – Moi non plus, je ne suis même pas certaine d’être tête de liste en 2026. Je vais retourner vendre des ampoules, si ça continue...

LAURENCE GARNIER – Va falloir changer de méthode. Je vais séduire le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. Il est plutôt beau mec pour un politique. Grand. Toujours bien coiffé. Et comme ça, je deviendrai sa femme, Madame Le Maire.

JULIE LAERNOS – Il me plaît aussi ton ministre, il a écrit des tas de bouquins.

VALÉRIE OPPELT – Pas si vite, les filles! On ferait un très beau couple, lui et moi. Il m’inviterait à Paris. On visiterait la Tour Eiffel…

JULIE LAERNOS – Tu rêves... Ça me revient… Il est déjà marié! Avec une certaine Pauline, je crois.

LAURENCE GARNIER – Zut! Je vais pas jouer les briseuses de ménage, ça passerait pas auprès de mes électeurs. La plupart sont de droite, quand même.

VALÉRIE OPPELT – Tant pis ! Je vais tenter ma chance aux municipales de 2026. Mais c’est la dernière fois.

LAURENCE GARNIER et JULIE LAERNOS – Pareil !


Crédit photo: AFP


bottom of page