top of page

Couvre-feu à l’aéroport. Volotéa divise par deux les salaires des pilotes qui dorment la nuit

Depuis le 8 avril 2022, à la demande des riverains, l’aéroport Nantes-Atlantique est fermé la nuit (1). Le responsable RH de Volotéa a décidé d’en tirer les conséquences.


Entre minuit et 6 heures du matin, aucun décollage, aucun atterrissage. Les pilotes basés à Nantes roupillent du soir au matin. Et ils ne se contentent pas de ronfler selon les hôtesses de l’air. Tous ces avortons qui se croient irrésistibles dés qu’ils ont une casquette à ailerons sur le crâne m’exaspèrent. Et je ne dis pas ça parce que j’ai un micro-pénis, ça n’a rien à voir, croyez moi. Au final, ils sont au chômage technique la nuit et en grève le jour (2). Dans ces conditions, aucune raison de les rémunérer à temps plein. On va mettre tous ces petits cons à mi-temps !


Il soupire en regardant son entre-jambes et poursuit :


Diviser la masse salariale par deux va nous permettre de mieux rémunérer nos actionnaires et de baisser encore nos tarifs. Tout le monde est gagnant, sauf eux, bien sûr… Ça leur apprendra à faire grève. Et s'ils sont mécontents avec leur moitié de salaire, ils peuvent toujours chercher un deuxième boulot comme gigolo ou serveur en discothèque… Ou hardeur… (rires discrets)


(1) https://www.20minutes.fr/nantes/3128975-20210921-nantes-couvre-feu-nouvelle-trajectoire-allongement-piste-confirmes-aeroport

(2)https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-droit-de-greve-volotea-gagne-en-justice-dfaee590-cf9c-11ec-9e3e-278bc975ec11


Photo

"Volotea EI-FBM Boeing 717-2BL cn/55192-5152 @ Nantes Atlantique Airport LFRS / NTE 22-08-2013" by Nabil Molinari Photography is marked with CC BY-NC-SA 2.0.

bottom of page