top of page

Thomas Pesquet expulsé dans l'espace par les russes à cause d’un fromage pornicais

Le français avait emporté une jolie surprise en orbite pour ses collègues, un fromage rond fabriqué à Pornic: un curé nantais! Le cosmonaute raffole de ce fromage depuis ses colos d’ado à Sainte-Marie-sur-Mer.


La dégustation a bien commencé. L’astronaute allemand en a repris deux fois. Mais les russes, à cran depuis l’invasion de l’Ukraine, se sont plaints de l’odeur inattendue qui envahissait l’habitacle pas souvent aéré de la station spatiale. Courtoisement mais fermement invité à terminer son «fucking stinking cheese» dans l’espace, Thomas a dû effectuer une sortie extravéhiculaire en urgence. Il s’en souvient encore.


– Une fois dehors avec le frometon, j’avais une jolie vue sur la planète, mais impossible d’avaler la moindre bouchée de curé nantais, tout ce que je portais à ma bouche s’étalait sur le hublot de mon scaphandre. A la fin, j’y voyais plus rien, j’ai tout balancé. On survolait la Sibérie. Ça ira nourrir les rennes. Ils m’ont pris la tête ces ruskoffs. La prochaine fois, j’emporte un vieux munster moisi des familles, et ce sont eux qui sauteront en parachute, croyez-moi.







bottom of page