top of page

Une mystérieuse lune tournerait autour de la Terre depuis plus de quatre milliards d’années


Marion Guépin, astronome nantaise, apprécie la pêche à pied à la Bernerie, surtout à marée basse. À marée haute, faut plonger tout le temps et ça complique les choses, car l’eau est plutôt boueuse par ici, remarque-t-elle avec sa sagacité habituelle. Précisément, la marée l’intrigue.


«Elle a forcément une cause. Une cause probablement liée à la gravité». La chercheuse fait et refait ses calculs : seule l’existence d’un satellite en rotation synchrone peut expliquer les mouvements de l’océan. Mieux, la chercheuse nantaise parvient à calculer son diamètre (deux mille kilomètres). Selon ses hypothèses, il est plus probable d’y trouver des cratères poudreux qu’un kebab ouvert le dimanche matin.


De deux chose l’une : soit le satellite existe, et il est visible à l’œil nu. Soit le ciel est vide et Marion Guépin ferait bien de se reconvertir dans l’ostréiculture. La météo nantaise annonce une nuit sans nuage pour samedi soir. Madame Guépin et ses partisans du LPG ont rendez-vous quartier du Croissant pour une séance d’observation.

Nous y serons.

Crédit photo: FlickTaRoute



bottom of page