top of page

Piqûres suspectes lors des vaccinations : fermeture préventive du vaccinodrome de la Beaujoire

43 plaintes ont été déposées à ce jour par des victimes, généralement âgées, auprès du procureur de la république. Françoise témoigne :


J’ai été appelée dans un box fermé par un rideau. Une dame en blouse blanche plutôt autoritaire m’a demandé de fermer les yeux. Quand j’ai ressenti une brève douleur à l’épaule, j’ai à nouveau regardé, mais trop tard : je l’ai aperçue, de dos, en train de jeter quelque chose dans la poubelle. De retour chez moi, j’ai constaté la trace d’une piqûre et j’ai eu des douleurs au bras gauche pendant trois jours.


Cette histoire, le procureur de la république l’a entendue de trop nombreuses fois. Pourtant les analyses de sang n’ont révélées ni substance nocive, ni stupéfiant. Interrogée, l’infirmière a répondu qu’elle ne faisait que son métier. Son témoignage ayant été confirmé par plusieurs médecins, elle a été mise hors de cause. Le mystère des piqûres demeure donc entier. Par précaution, le préfet vient de décider la fermeture administrative du vaccinodrome jusqu’à nouvel ordre.


Par ailleurs, selon des sources policières, les témoignages sur de fulgurantes douleurs nasales durant les tests PCR s’accumulent. Vers un second scandale ?








Photo : "Veneno rojo!" by Adrián Afonso is marked with CC BY-NC-SA 2.0.

bottom of page